J3 phase 2

Bonjour à tous,

Quelques nouvelles de cette dernière journée …

Pas de surprise cette fois-ci ! Les portes étaient bien ouvertes, pas assez pour certains, en tout cas pas celles du succès !!!

Pour l’équipe 1 c’est François qui nous fait son résumé :

Ce dimanche, ce fut la troisième date de nôtre grande tournée départementale, après la défaite à Aussonne et la victoire à l’ASPTT, nous sommes partis en direction du brouillard vers Revel.
Et nous sommes bien arrivés après 50 bonnes minutes de routes.  Par « nous » j’entends Claude, FX, moi et Marc qui  nous en rendu un grand service en complétant l’équipe.

En face une des plus grosse équipe de la poule qui est récemment descendue de D1 avec un gros 10 deux 9 et un presque 8. Après la distance et le brouillard, cela prend  des allures de travaux d’Hercules.
On aura bien usé de quelques stratagèmes pour essayer de faire un maximum de points (par exemple en associant les deux picots Claude et Marc en double). Cependant rien n’y fait, la logique des classements a été strictement respectée.
Pas de perf, pas de contre perf.

FX fait 1 point et aura poussé dans ses retranchements le 10 en nous offrant un beau spectacle
Je fait 1 point également
Marc ne fait pas de point mais tout comme moi et Claude laisse échapper un match en 5 sets
Claude ajoute 2 points au conteur
Les deux doubles sont perdu en 4 sets

Le brouillard est tombé mais le vent à soufflé en faveur de nos adversaires toute la matinée.
Matinée toutefois très enrichissante contre une sympa quasi-équipe de D1

On va finir par concurrencer Johnny ou les Rolling Stones, la semaine prochaine nouvelle date de notre tournée hivernale, nous nous produirons à la Patte d’oie avec au programme le retour de Jérome et l’entré en scène de Stéphane !

Pour l’équipe 2 notre capichef se charge de la difficile tâche du commentaire :

Ce dimanche, l’équipe 2 jouait à domicile.

A la recherche d’une première victoire pour le maintien en D2, nous
recevions Pins Justaret 4.

Malgré des matchs très accrochés, l’équipe n’a pu décrocher la victoire
tant nécessaire à son maintien.

Nous n’alignons que 4 points contre 14 face à Pins Justaret 4 qui venait
avec du lourd (770, 795, 844 et 950)

Evann, le maillon fort de l’équipe ramène 2 points en simple

Serguei décroche 1 point en simple

Lucas quant à lui rentre avec 1 point en simple et quel point, face au
950. quelle belle perf…

Votre Capichef ne ramène pas de point et fait un lamentable 0.

Les doubles ne nous ont pas permis non plus de ramener des points.

A dimanche prochain

Pour finir heureusement il y a André-Xavier pour l’équipe 3 :

Petit bilan de la rencontre de ce matin…

Nous rencontrons l’équipe de Rieumes Mauzac (2000 sur le papier) dont nous apprendrons par la suite au moment de l’apéro qu’elle avait pour mission de nous infliger une défaite.
Quoi de plus normal d’un autre côté que de vouloir gagner…Cela veut peut-être dire que nous ne sommes pas encore à ce stade de la compétition les épouvantails de la D4…style équipe de France de Hand.

Tout avait plutôt bien débuté, mais nous nous sommes faits surprendre sur les deux doubles, (sans doute une erreur de coaching), ce qui les a remis dans le match.
Et nous un peu de pression en plus.
Le sort de la partie s’est finalement dessiné dans les 4 dernières rencontres, puisqu’à sept partout on pouvait encore terminer sur un nul.
(la défaite étant tout de même peu probable compte tenu d’un maillon plutôt faible de leur côté)

Les planètes se sont finalement alignées du côté de Montaudran et nous finissons par une victoire 11 à 7.

Michel fait carton plein en simples. A ce niveau de la compétition il semble disposer d’une marge de sécurité certaine sur ses adversaires, même lorsqu’il est mené.

André-Xavier et Rudi font 3 en butant contre le même maillon fort de l’équipe.
Olivier fait 1, il lui aura manqué la gestion de certaines fins de sets pourtant à son avantage.

La semaine prochaine nous tenterons de conforter notre pole position au classement, et « venger » nos collègues de D2 contre Pins Justaret qui suaient sur les tables voisines.

En conclusion à cette journée difficile … C’est toujours l’équipe 3 qui montre la voie !
A la semaine prochaine.
The Cap’tain
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

J2 phase 2

La vie est faite de surprises …

Ce fut une journée surprenante !

Première surprise : l’équipe 3 qui normalement jouait un match assez facile contre Blagnac 13 (qui sur la rencontre précédente avait aligné 4 cinq) voit une feuille de match composé de 3 joueurs (heureusement) classés 6, presque 7 et bon 5 dont un picot très pénible à jouer. C’est Michel (6) Rudy (5) Pierre (5) et moi qui avons la difficile tâche de ne pas perdre !

Avec 5 points dans la besace, ceux du joueur absent c’est plus simple …

Michel, laimaitoussauplix, si vous vous souvenez les a mis tous au plis ! il fait donc ses 3 matchs plus le double avec moi-même, Abraracoursix, dixit Comicator. C’est lui qui libère définitivement l’équipe en assurant le point du match nul face à un picot dont la chance n’a d’égale que le nombre de bord de table et de filets qu’il a utilisé pour énerver, mais pas assez, notre valeur sûre.

Pierre, la jeunesse du groupe, n’a pas pu tirer son épingle du jeu, malgré une très belle résistance dans chacun des matchs.

Rudy, symbole de notre coopération européenne, a malheureusement aussi chuté face à tous ses adversaires de très peu d’ailleurs : en 5 sets contre leur bon 5 et en 4 sets face à leur 6 qui a très bien su gérer les temps morts … Stopper à 8/10  la partie dans le quatrième set, se re-concentrer et gagner 12/10 c’est la preuve d’une belle maitrise malgré la jeunesse de ce joueur.

Abraracoursix, moi-même, a su profiter de la libération de Laimaitoussauplix ! j’ai donc battu leur 5 en toute fin de rencontre.

Au final victoire 10 à 8, pour un match qui se voulait facile …

Deuxième surprise : l’équipe 2 qui comptait sur une victoire possible :

L’équipe 2 se déplaçait à Plaisance.

En quelques sortes, c’était le match retour que nous avions disputés en 
phase 1 et que nous avions perdu 4 à 14.

En face de nous, étaient alignés une ancien 13 classé 8, un 8, et deux 
très bons 6.

Pour Montaudran, le chalenge à relever était difficile voir même peut 
être trop difficile car cette journée s’est soldée par une seconde 
défaite 5 à 13.

Le héro du jour, c’est notre mascotte, le Vétéran 2 que nous choyons 
compte tenu de son âge avancé. En effet, Serguei à briller par son jeu 
tout au long de cette journée en gagnant 2 simples.

Evann, ne ramène qu’un point, non sans avoir exprimé son fort caractère 
entre les points…

Lucas, ne gagne pas ses simples mais ramène 1 point en double avec Olivier.

Votre rédacteur, lui ne ramène qu’1 point en simple.

Pour notre prochaine journée, ne jouerons à domicile (enfin peut être) 
face à Pins Justaret.

A bientôt pour de nouvelle aventures.

Le Capichef

Dernière surprise et non des moindre pour l’équipe 1 …

Aucun commentaire, ce jour, à vous donner mais des explications :

Ils étaient les seuls à jouer à domicile contre l’ ASPTT 8, malheureusement et malgré toutes nos tentatives téléphoniques pour que la porte s’ouvre : « Sésame » aurait dit Ali , ils sont restés face à une porte close.

L’ASCM a oublié que le dimanche les matchs avaient lieu et par sécurité à fermer la deuxième porte de la salle dont nous n’avons pas la clé !

Le match est donc reporté au mardi 24/01 à l’ASPTT. Les commentaires sont à venir ! Bon courage car la rencontre ne va pas être simple !

Sportivement.

The Cap’tain

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

J1 Phase 2

Bonjour à tous,

Après une trève bien méritée, la phase 2 a débuté dimanche.

L’objectif pour tous est d’avancer ou au moins de se maintenir. La tache est parfois difficile …

François se charge du résumé pour l’équipe 1 :

En ce dimanche de rentrée pongiste, pas question de faire l’école
buissonnière pour Claude, Jérome, FX et moi.

Le bus scolaire nous a laissé à Aussonne ce matin. Nos professeurs, bien
que très jeunes pour certains, venaient de D1 et ne manquaient pas
d’aisance dans leurs disciplines (9-9-7-5). Ils n’ont pas tardé à
recadrer nôtre classe un peu dissipée.

Les meilleurs de la classe, Jérôme et Claude, obtiennent tout juste la
moyenne en simple avec deux victoires. Par contre, FX et moi n’avons pas
la moyenne avec une seule victoire. A cela s’ajoute un beau zéro tout
rond pour les doubles.

La moyenne de la classe est à 6 (défaite 6-12). Fin des cours à 14h et
c’est pas faute d’avoir brodé avec des rencontres en 5 sets mais au
final nous pouvons dire que nous avons pris une bonne leçon.

N’est-ce pas en prenant des leçons que l’on progresse ?

Sergueï au commande de l’ordinateur à domicile est Capichef par interim pour l’équipe 2 :

L’essentiel des troupes a été mis en déroute …
Seuls quelques combattants échappés du massacre
ont réussi à prendre le chemin des maquis et sont rentré
en résistance pour affronter l’envahisseur, les terribles
Castelginest 2. Ils ont failli de peu prendre la première
place de leur poule dans la phase 1.
Aujourd’hui, il y avait du lourd : 9, 8 et deux gros 7,
tous les quatre armés des frappes supersoniques, — une dizaine de
balles cassées lors d’une seul journée. C’est vous dire.

Amassés autour d’un vieux poste de radio clandestin, à travers
des crépitements et sifflements des ondes radiophoniques nous
avons tenté de capter les ondes positives de notre générale (alias Olivier),
exilé dans un pays brumeux lointain. En vain…
Seuls Luca et Evann arrivent à tirer leurs épingles du jeu
en gagnant chacun un match. Marc et moi, nous rentrons bredouille.
Un troisième point a été remporté par notre double avec Evann
(jusque là imbattable en D2, soit dit en passant) pour arrêter le
compteur à 15 – 3.
Bref, on a pris la pelle non pas du 18 juin mais du 15 janvier.
On s’en souviendra….
Mais comme notre général sera de retour pour le prochain match,
on va essayer de faire mieux 🙂

Abraracourcix, moi même, a l’honneur de vous conter les aventures de l’équipe 3.

C’est sans potion … que nous avons parfaitement maitrisé nos assaillants.

Castelginest ayant envoyé ses centurions les plus puissants affronter notre vaillante équipe 2, peut-être ont ils pensé que cela suffirait pour nous impressionner.

Que nenni par Toutatis, 4 centurions classés 5 contre notre clan composé de  Anadonix (5) généreuse donatrice , A-Ix (on l’appelle par son petit nom plus court que son nom patronymique: « Le bergerramenealamaisonsesmoutonix » (5), Laimaitoussauplix nouvelle recrue (6) très efficace et Abraracourcix (6), votre serviteur, n’avait que peu de chance.

De plus la promesse du banquet final (que nous avait gentiment laissé les gladiateurs du Rugby la veille) n’a fait que décupler notre folle envie de tout écraser.

Chose faite, c’est notre généreuse Anadonix qui leur a fait don d’un point, manière qu’ils ne repartent pas trop amer de notre rencontre.

Résultat final : à 11h45 (exceptionnel) le feu crépitait déjà prêt du grand chêne pour accueillir tous les convives afin de fêter notre large victoire 17/1.

Qu’on se le dise … la faim par ses grands froid justifie les moyens.

PS : toute similitude avec quelques textes passés n’est que fortuite !

Félicitations à tous, même si les résultats ne sont pas aussi festifs que ceux de l’équipe 3.

RDV dimanche pour la suite.

The Cap’tain

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

J7

ç’est fait … la première phase est terminée, les dès sont jetés !

Tout le monde s’est lancé à corps perdu dansla bataille.

Certains surtout pour festoyé, d’autres parce qu’un peu d’adrénaline ne fait pas de mal, quand aux derniers parcequ’il faut savoir souffrir pour reléver la tête …

Commentairecomix pour l’équipe 2 :

Commentaires   J7

Episode 7 de la saison 1 – Les Irréductibles  Gaulois de Goscinny

 

Comme d’habitude, pour les pressés, vous pouvez aller directement à la fin

 

Nos 4 compères allaient cette fois devoir sortir de leur village pour affronter le monde extérieur de Pins Justaret en plein territoire contrôlé par César, empereur de Rome.

 

Le challenge cette fois ci à relever était difficile pour nos 4 gaulois.

Ils souhaitaient vraiment confirmer leurs bons résultats de la dernière journée pour montrer à ces romains ce qu’ils avaient dans le ventre par Toutatis.

 

Pour mener ce dur combat, seule, la potion magique fournie par leur capichef pouvait les aider à vaincre.

Les fameuses chocolatines de grandesurfacix étaient bien sûr au rendez-vous.

 

C’est ainsi, qu’ils prirent la route avec un pincement au cœur, non sans s’être retournés pour adresser un dernier adieu destiné à leur chef qui se tenait debout sur son bouclier,  Jambraracourcix… (ou Gilles pour les intimes). Nom donné à la naissance par sa mère qui pressentait qu’il serait grand (son avenir bien sûr) et qui, je le rappelle a un frere beaucoup plus connu sous le nom d’Abraracourcix.

Comme quoi dans certaines familles…

 

Le destin de leur village était donc entre leurs mains. Le ciel allait il leur tomber sur la tête par une descente en D3 par Toutatis.

 

Arrivés face au camp romain fortifié de pins Justarum, nos 4 compères hésitèrent à entrer car une cohorte les attendait de pied ferme, prête pour le combat.4  centurions de gros calibreleur étaient destinés pour ce combat sans retour.

 

Ils prirent alors leur courage à 2 mains, engloutirent la fameuse potion magique pour beurre et entrèrent dans le camp le glaive et le bouclier en main avec la peur au ventre

 

C’est alors que Vétérantix 2 (le frère ainé bien sûr d’Ageconanix) connu aussi sous le nom de Serguei se présenta devant nos 4 romains. Les Rhumatisme devait être au rendez-vous pour cet ancêtre car il ne pu ramener q’un point en simple.

 

Ensuite vint le tour de Lucalarelevix (frere de Tragicomix) d’entrer dans l’affrontement. Il était dans un mauvais jour car la belle Falbala ne s’était pas présentée le mardi précédent dans la salle du village pour le voir evoluer. Trop deconcentré par la beauté de sa belle qu’il ne pu ramener qu’un point en simple plus le double avec Olvier

 

Notre troisième gaulois Coupdroitbazzokatix (frere de Cétautomatix), connu aussi sous le pseudonyme de Marc. Etait déterminé. Il avait préalable fait ses reserves de poissons car il pré « sentait » un combat difficile et long. Il déclancha les hostilités par de nombreux la,cés de poissons. Ces petites bêtes odorante volaient en tous sens mais finalement il dû s’incliner et na ramena pas de point.

 

 

Enfin, le 4ème gaulois se présenta face à ces romains, Commentairecomix, votre rédacteur,  (Frere de comix). Malgré son humour quelque peu limite, il ne pu contenir toutes les vannes et jeux de mots qui pleuvaient sur lui. Il  n’avait manifestement pas le niveau pour lutteret ne ramena que 2 points ne simple plus le double avec Lucas.

 

 

Le ciel leur était tombé sur la tête par cette défaite 5 à 13. Décidément, Ils sont fous ces romains

 

Ils prirent ensuite le chemin du banquet final. Le sourire et la joie revinrent rapidement quand ils virent tous ces sangliers présentés sur les tables accompagné de cette bonne bière gauloise la cervoise. Par chance, Obélix n’étant pas de la partie ils auraient de la viande de sanglier à profusion.

 

Sur le chemin du retour, durant leur traversée, ils furent surpris et même déçus  de ne pas rencontrer ces pirates si attachants sur qui ils pouvaient compter pour se défouler dans chaque aventure narrée par Goscinny et Uderzo

 

Malgré cela, nos héros étaient heureux et souhaitaient rapidement faire partager leur joie et pouvoir fêter leur maintien en D2 avec le cinquième élément (pas celui de Luc Besson, nous sommes chez Goscinny ce jour) quand ils se retrouverons très prochainement au village de l’ASC Montaudran devant le banquet final de fin d’année du club,, le fameux prodigueur de conseils,  Evanncoachtourix, notre racleur de cordes (frere d’Assurancetourix)

 

Bien entendu, tous ces personnages ne sont que pure fiction et ne ressemblent presque pas aux vrais protagonistes pour lesquels j’ai soigneusement dissimilé les noms par respect pour les familles car cette histoire s’est inspirée de faits réels qui se sont déroulés non pas dans un village d’irréductibles bretons mais d’irréductibles toulousains…

La potion magique est aussi une pure invention de votre rédacteur car le recours à des substances illicites dans le cadre de rencontres sportives est à proscrire totalement.

D’ailleurs, je crois me souvenir qu’elle n’était pas pure beurre mais à la margarine…cette potion mais Chut ! n’en parlez pas au comité.

 

Je finirai donc cette journée par les mots d’Albert Uderzo « On s’est servi de l’esprit gaulois pour rigoler des défauts de ce peuple fort en gueule et volontiers querelleur »

 

Je profite aussi de ce dernier commentaire pour souhaiter de joyeuses fêtes à tous et je vous donne rendez-vous en janvier pour ceux qui souhaitent découvrir la saison 2 des aventures de la petite équipe 2 qui prend plaisir à jouer en s’amusant.

Promis, j’essaierai de faire des commentaires plus court et plus classique pour 2017.

 

Marc fait 0

Serguei fait 1

Lucas fait 1 plus le double avec Olivier

Olivier fait 2 plus le double avec Lucas

 

Olivier, le Capichef

François l’un des « Topator » de l’équipe 1 aux commandes :

Quoi de plus agréable en ces rudes journées hivernales que de recevoir à la maison.  C’est donc dans une ambiance chaleureuse, feutrée, tamisée (tamisée un peu trop peut être…) que nous avons reçus St Lys l’équipe que tout le monde croyait la plus forte de la poule jusqu’à la semaine dernière.
Les événements de la semaine passée ont transformés cette finale attendue en finale pour la 2nde place.
C’est leur équipe habituelle qui est alignée avec deux 7 et deux 8. Si l’on jette un coup d’œil aux situations mensuelles, on s’aperçoit qu’il s’agit de deux gros 7 d’un 9 et d’un 10. Leur classement étant bien amélioré par leurs récentes performances.
Cette équipe se compose d’un gaucher, d’un picot et d’un double picot. Tout ce qu’on aime ( ou pas..)
Chez nous, une fière équipe 1 de Montaudran prête à défendre sa position composée de Stéphane, Jérôme, Thomas et votre serviteur.
Je rentre direct dans le vif du sujet, fait marquant de la matinée THOMAS A TREMBLER. un adversaire l’a poussé au 5e set. Le problème (du point de vue de l’adversaire) c’est  qu’à faire trembler notre Thomas on risque de l’énerver (dans le bon sens du terme) et à 4-4 au dernier set l’intéressé s’est décidé à ne plus perdre un point et à sortir des tops-frappés super bien placés qui ne serait pas règlementaires s’il y avait des limitations de vitesse au ping pong. C’était magistral !
Quand à Stéphane, Jérôme et moi, nous avions bien l’intention de faire bonne figure et de ne pas prétexter la présence de Thomas pour se relâcher. Au sans faute de Thomas nous ajoutons chacun 2 points et par dessus on ajoute le double de Jérôme et Stéphane, cela fait 4 + 2×3 + 1 = 11 victoire 11 à 7 le compte est bon !
En conclusion, on peut dire que St Lys, à domicile, est plus fort que St Jory , que St Jory ,à domicile, est plus fort que nous et que à domicile nous sommes plus fort que St Lys et même si vous avez compris ce que je viens d’expliquer, cela ne sert à rien car au final c’est Ramonville qui est 1er.   Nous terminons donc cette phase bon deuxième. Nous ne le savions pas mais la première place s’est joué  en première journée lors du match nul contre Ramonville futur promu.

FIN DE LA PREMIÈRE PARTIE

 Et pour finir notre Frapator, Olivier,  destructeur de picot pour l’équipe 3 : 

 

Rendez-vous à la salle de Montaudran malgré le temps gris et humide, est-ce que la brume va se lever sur la victoire de l’équipe 3 sur Rieumes Mauzac ce dimanche ?

Tout commence bien avec la victoire d’André-Xavier et de Cécile, les deux en 3 sets.

La défaite de Pierre, face à un adversaire qui gagnera tous ses matchs, ne casse pas la dynamique de l’équipe.

Olivier, peut-être encore sans pression dans cette confrontation dominicale, sort victorieux en 3 sets devant le mieux classé des joueurs, adepte de la plaque à picots.

André-Xavier et Cécile enchaînent les victoires en 3 sets sans désemparer, et Olivier chute sur le meilleur de la journée, sans réel suspense.

Les picots restent en travers de la gorge de Pierre, perdant en 3 sets.

Les doubles nous sont défavorables, malgré 5 sets pour le duo André-Xavier et Cécile.

La « zénitude » d’Olivier du début de compétition semble perdue malgré un premier set victorieux, face à son troisième adversaire de la journée.

La victoire de Pierre en 3 sets, la défaite d’André-Xavier face à « picoman » en 3 sets également laissent planer le doute dans l’équipe. Dehors la brume s’est levée, mais pas nos inquiétudes quant à une issue victorieuse.

Cécile donne du fil à retordre à son adversaire, meilleur du jour comme déjà indiqué, mais pas suffisamment pour accrocher un set.

Pierre semble avoir totalement retrouvé son jeu face à un adversaire qui lui prend quand même un set.

Olivier gère bien son dernier match, sans réelle opposition de l’adversaire le plus faible du jour.

André-Xavier et Cécile, malgré tous leurs efforts, n’arrivent pas à déstabiliser le camp d’en face et s’inclinent tous les deux en 3 sets, face aux deux meilleurs.

Suivent les sympathiques agapes de fin de rencontre, le soleil brille dehors, mais c’est pour Rieumes Mauzac, vainqueur par 10 à 8.

Voilà vous savez tout, ou presque,  félicitation à tous pour votre assiduité, aucune galère dans la composition des équipes, peut-être parceque Jambraracourcix, monté sur son bouclier pour la vue d’ensemble ?,  veille au grain … Des guerriers volontaires présents même malades et prêts à jouer même dans le noir et la brume !

Une mention spéciale pour nos rédacteurs qui savent trouver les mots pour vous faire vivre  l’intensité de ces parties, le plaisir de la victoire, la générosité même dans la défaite sans oublier la convivialité du banquet final !

Attendons maintenant la composition de la prochaine phase, avec un objectif bien précis : montée en D1 et en D3 pour certains, maintien en D2 voire plus pour d’autres.

Bonnes fêtes à tous et à l’année prochaine pour de nouvelles aventures narées entre autre par Patatadorix allias Commentairecomix

The Cap’tain

Publié dans Résultats | Laisser un commentaire

J6

Une nouvelle journée … En hivers, dans le Nord pour certains ! le grand Nord, Froid, Glacial pour les gens du Sud 🙁

Dans l’ordre par résultat (Sic)

Nouvelle rédactrice en chef, toujours souriante, c’est Cécile qui s’y colle pour l’équipe 3 :

Ce dimanche matin, Gilles, Baptiste, Rudi et moi-même, nous nous déplacions à l’extérieur contre Saint-Jory, motivés et prêt à jouer contre les premiers de la poule toujours invaincus. Nous étions pour l’instant second de la poule avec quatre victoires et un match nul ce qui nous permettait encore de viser la montée en D3 afin de réitérer l’exploit de l’année dernière. Deux cinq (512 et 524), un cinq presque six (592) et un six (615) se sont donc confrontés à notre équipe.

La victoire avait une réelle importance pour la suite de la saison et était même obligatoire pour notre équipe…mais le sort en a décidé autrement : malgré notre motivation et tous nos efforts, la défaite s’est dessinée devant nos yeux tout au long de la matinée. Même si nous nous sommes battus sur tous les matchs, le score est sans appel de 14 à 4.

Baptiste, qui fut le meilleur d’en nous, gagne son premier match en quatre sets contre le 524 alors que tous les autres avaient perdus le leur, cette victoire nous redonna espoir même si celui-ci fut de courte durée puisque nous entamâmes les doubles avec un score de 7 à 1.

Gilles et Baptiste ont gagné leur double en quatre set. Par contre, Rudi et moi-même avons perdus en trois sets notre double sans pouvoir rien faire contre nos adversaires qui furent bien meilleurs que nous sur ce match.

Ainsi, Baptiste ne fait finalement qu’un même si les trois matchs qu’il a perdus furent très serrés : tous en cinq sets. Rudi gagne également un seul match contre le 524 en quatre sets et perd quand même deux matchs en cinq sets : la pression de fin de match lui a été fatale à chaque fois. Gilles fait un contre le 512 en quatre sets même s’il aurait pu faire deux sans sa défaite en cinq sets contre le 592 durant le dernier match de la rencontre. Si vous avez bien compté, vous savez que je suis repartie sans aucune victoire mais avec le plaisir d’avoir jouer et de vous narrer cette rencontre. Je ferais remarquer que j’ai réussi à marquer un set. Oui…un seul set mais c’est déjà un bon début.

La prochaine journée est dimanche prochain à domicile contre RSMLTT 9. Une rencontre sans pression puisque la montée est maintenant hors de portée.

Une défaite sévère, il faut juste qu’on apprenne à gagner les matchs en 5 sets, parce qu’avec 6 matchs gagnés en 5 sets le résultat aurait été différent ! maintenant avec des si on mettait Paris en bouteille. 

François, pour l’équipe 1, à la plume pour rivalliser avec Olivier commandant de bord :

L’hiver approche…
Ce matin, cap vers le nord, point pour nous confronter  aux marcheurs  blancs et autres sauvageons mais à la conviviale équipe de St Jory 2.
Enfin conviviale…, tant que vous ne jouez pas au ping pong contre eux car si c’est le cas ils vous mettent rapidement au pied du mur.
En face nous avions un savant mélange de jeunesse et d’expérience un jeune 5 dont ont peut dire qu’il vaut 8 en voyant la belle résistance qu’il opposa à Jérôme, un très bon 8 (895), un 9 et un 10
De notre coté  Jérôme, Thomas, FX (au passage bonne fête à François-Xavier avec un jour de retard) et moi
Justement,probablement à cause du jour de retard, FX n’était pas trop à la fête et ne remporte pas de point. Il s’est très bien battu cependant et notamment contre le 10, il y aura des jours meilleurs c’est certain. Comme à son habitude Thomas à donner des leçon de ping pong. 4 leçons bien apprises et même une cinquième en double où j’ai pu être son assistant. Je rajoute un point en simple  et Jérôme 2 points. Ce dernier non loin d’en inscrire un 3e sur l’ultime partie de la matinée. match qui  confirme à  nos dépends la solidité de notre adversaire.
Le total est donc à 8 (défaite 8 à10). Pourtant nous visions 10 ( car une vision de 10 c’est excellent !…si j’en crois mon ophtalmo ).
Belle matinée mais petite désillusion car avec cette 1ère défaite,  la première place et la montée sont à priori inaccessible. Nous avons légèrement perdu contre une équipe légèrement plus forte que nous et puis comme disais Roger Couderc « c’est le ping pong qui a gagné » (il parlait plutôt de rugby mais c’est tout comme)
Il nous reste un seul match à domicile contre l’équipe de St lys éternelle 1ere de la poule.  Je préfacerai cet épilogue* en disant que même si l’on ne devrait pas monter, le classement final reste toujours important.

Transition :
Je précise pour les amoureux de notre belle langue française ( et je sais qu’il y en a un , si vous voyez de qui je veux parler …) que « préfacer un épilogue » c’est un oxymore.
Il est vrai que je ne fais pas de résumé en vers comme Olivier mais plutôt en prose comme Monsieur Jourdain mais je m’efforce de mettre quelques figures de style de temps en temps.
Place à Maître Olivier…

On fini donc par Olivier, commandant de bord de l’équipe 2, avec tout son équipage :

Commentaires   J6

Episode 6 de la saison 1 –« Top Gun », ou bien « les Têtes brulées », » les chevaliers du ciel » pour les plus âgés  

 

Comme à l’accoutumée, pour les pressés le résultat au dernier paragraphe. Pour les plus courageux, je vous invite à continuer votre lecture.

Nos 4 compères avaient cette fois « rendez-vous en ciel inconnu »…mais pas avec l’émission de Frédéric Lopez. Ils recevaient Blagnac 12

 

Le challenge cette fois ci à relever était difficile pour nos 4 pilotes.

En face d’eux étaient alignés de vrais avions de chasse, taillés pour le combat rapproché (quatre 6 dont certains valaient beaucoup plus).

 

Avec nos 3 vieux bi plan de la 1ère guerre mondiale (Serguei, Marc et le Capichef) la bataille allait être dure et semblait perdue d’avance. Seul, notre jeune Lucas pouvait être en mesure de lutter à arme égale avec son Mistral.

 

Compte tenu de cette situation, ces 4 pilotes, allaient-ils pouvoir éviter tous ces missiles envoyés par leurs adversaires ? 

 

L’avenir nous le dira

 

Serguei, s’y (dé)colla le premier.

Il s’installa à bord de son Albatros, enfila son uniforme aux couleurs de l’ASCM, son casque de cuir, ses gants, positionna ses petites lunettes sur ses yeux et demanda à son capichef de lancer les  hélices.

Il ne lui manquait plus qu’une belle écharpe autour du cou pour ressembler à ces héros de 14-18

Un bruit sourd retentit dans le hangar, de grosses vibrations firent trembler les murs. Plusieurs spots même, situés au plafond grillèrent  et le noir envahi tout l’espace.

Le décollage fut laborieux…la fatigue peut être due à l’âge,  mais il finit par soulever son vieux bi plan.

Dès qu’il atteignit les nuages les petites balles blanches se mirent à siffler en tous sens. Elles  venaient jusqu’à percer son fuselage et ses ailes. Le combat fut difficile et acharné. Malgré son courage et ses quelques loopings, Serguei ne pût éviter toutes ces petits projectiles blancs 3 étoiles que lui envoyaient ses adversaires.

Il ne pu sauver son avion et s’écrasa avec 2 points dans sa beusasse plus le double avec Marc.

 

Marc, pilote expérimenté en D2, quand à lui, monta dans son Fokker, plus rapide et plus maniable. Il pût déjouer de nombreux tirs de missiles en répliquant avec ses coups droits de mitrailleuse. Mais le combat était inégal, un siècle de technologie séparait son appareil de ceux de ses adversaires. Au final, il termina ses duels aériens en alignant 1 point plus le double avec Serguei.

 

Tous les espoirs reposaient donc sur Lucas, avec son chasseur Mistral. Allait il à lui seul  pouvoir rattraper le retard et pourquoi pas prendre à son compte enchainer 18 victoires d’affilé ?

Malgré tous ses efforts, son avion pris feu en plein combat. Ils étaient beaucoup trop nombreux a tournoyer autour de son chasseur, il ne pouvait à lui seul les éliminer. Il fut donc obligé de sauter de son chasseur en plein ciel, non sans avoir ramené 3 victoires plus le double avec Olivier.  

 

Enfin, le capichef monta dans son dirigeable Zeppelin.

Très mauvais choix. Beaucoup trop lent, beaucoup trop lourd, peu maniable, et surtout gonflé à l’hélium. Malgré tous ses efforts, il ne put résister aux assauts de ses assaillants et explosa en plein ciel après avoir aligné seulement 2 points plus le double avec Lucas

 

De retour à la base les rescapés de cette escadrille se rendirent compte que devant eux Blagnac sortait le drapeau blanc et s’inclinait.

La victoire était au rendez-vous pour Montaudran 10 à 8

 

Finalement on peut arriver à lutter avec du vieux matériel… L’expression « c’est dans les vieux pots qu’on fait les bonnes soupes » doit finalement être toujours d’actualité.

 

Nous conclurons donc cette journée sur les mots de St Exupery, aviateur célèbre.

« Victoire…Défaite…Ces mots n’ont point de sens. La vie est au-dessous de ces images, et déjà prépare de nouvelles images. Une victoire affaiblit un peuple, une défaite en réveille une autre… »

 

A méditer… 

 

A bientôt pour de nouvelles aventures… 

 

Pour la dernière journée de cette 1ère phase, l’équipe 2 se déplacera à Pins Justaret et ne jouera peut être plus son avenir en D2…

Mais la solution pour confirmer la victoire résidera t’elle dans la potion magique de Panoramix.

L’avenir nous le dira.

 

Victoire 10 à 8

Le héro du jour c’est Lucas avec 3 points plus le double avec Olivier

Serguei fait 2 plus le double avec Marc

Marc fait 1 plus le double

Olivier fait 2 plus le double.

Merci Olivier pour cette conclusion qui nous laisse de l’espoir pour les prochaines journées, notamment en phase 2.

Prochaine journée dimanche prochain …

The Capt’ain

 

 

 

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire